Notre guide pour la pose de parquet flottant

guide pour la pose de parquet flottant

Les professionnels des parquets ont diverses techniques de poses de parquet ; certaines plus compliqués que d’autres. Parmi elles, la pose flottante de parquet est la plus simple et la plus rapide à réaliser, même pour un bricoleur. Elle ne nécessite pas beaucoup d’outils et de matériels et est parfaite pour la mise en place d’un parquet stratifié. Vous pouvez donc suivre le guide pour poser votre parquet flottant durant les vacances ou un weekend. Il faut compter 5 heures de travail pour couvrir 20 m2.

Le matériel à rassembler pour la pose de parquet flottant

Comme son nom l’indique, un parquet flottant n’est pas fixé directement au sol. Il est plutôt monté lame après lame sur un support qui est généralement appelé sous-couche. Cela dit, il faut donc se munir principalement :

  • d’un kit de parquet flottant sur Surface Parquet.
  • d’un rouleau ou de dalles sous-couche,
  • de cales d’écartement,
  • de joints pour consolider l’assemblage des lames,
  • d’une scie pour couper les lames si besoin est,
  • d’un crayon, d’une équerre et d’une règle pour les mesures,
  • de plinthes de fixation,
  • d’un outil de nettoyage (brosse douce pour nettoyer les débris au fur et à mesure).

Le rouleau ou les dalles sous-couche sont faites du même matériau. Il s’agit généralement d’un isolant acoustique ou thermique d’une épaisseur de 2 mm environ. On peut le poser directement sur le sol à couvrir par le parquet flottant si celui-ci est recouvert d’une moquette, d’un carrelage ou d’un vieux plancher. Mais s’il s’agit d’une chape de béton, il faut poser sur la chape un film anti-humidité, et l’étendre sur les rebords à une hauteur de 25 à 35 mm environ. On enlèvera le surplus au cutter après avoir finalisé la pose de parquet flottant.

La pose du parquet flottant

La pose d’un parquet stratifié comporte de nombreux avantages, comme vous pouvez le découvrir en détail sur le site nidouillet.com. Voici la méthode à suivre pour la réaliser :

  1. Lisez correctement le guide d’installation fourni par le fabricant du parquet flottant, ainsi que les précautions à prendre.
  2. Nettoyez la surface sur laquelle vous comptez poser le parquet flottant, puis posez d’abord le film anti-humidité (s’il s’agit d’une chape de béton), puis la sous-couche d’isolant. Ces deux matériaux doivent être aussi plans que possible et sans pli pour que la pose soit réussie et homogène.
  3. Commencez la pose de parquet flottant par l’un des angles droits de la pièce, que ce soit celui de gauche ou de droite. Les lames de parquet stratifié doivent être posées perpendiculairement à la lumière ou au mur comportant le plus de fenêtres. Si vous les posez dans un couloir, elles doivent être posées parallèlement à la longueur du couloir.
  4. Mettez les lames les unes à la suite des autres en les clipsant. Lorsque vous parvenez au mur, glissez une cale d’écartement pour que la dernière lame ne soit pas coincée contre le film protecteur. Les quelques milimètres laissés en suspens seront couverts par la dilatation du parquet et par les plinthes de finition.
  5. Quand vous rencontrez un angle, mesurez correctement la taille de la lame à insérer, en incluant les quelques millimètres à laisser pour la dilatation. S’il est impossible de clipser la lame à ce niveau, utilisez le joint de fixation pour qu’elle soit fixée à la lame précédente.
  6. Fixez les plinthes en dernier ressort le long des angles, puis coupez les films protecteurs qui dépassent sur les murs autour du parquet flottant.

Si vous suivez ce guide à la lettre, vous réussirez certainement la pose de parquet flottant. Mais attention, lors de la pose, il y a des erreurs à éviter. Prenez conseil auprès d’un expert pour bien choisir le type de parquet le mieux adapté.