Comment faire entrer la lumière dans toutes les pièces de la maison ?

Rénovation ou construction
Extension, rénovation ou construction de maison : vers qui se tourner ?
août 31, 2020
La recherche de la qualité dans les nouvelles maisons modulaires
septembre 23, 2020

Dans presque toutes les maisons, chacun étudie la façon dont les lumières seront disposées, à moins que cette tâche soit confiée à un expert. Parfois, il arrive que certaines pièces soient mal éclairées et d’autres soient illuminées avec un gaspillage d’énergie excessive. L’éclairage pièce par pièce devrait être étudié en amont pour éviter les erreurs et assurer une excellente lumière. Actuellement, il est possible d’avoir recours à des architectes qui se spécialisent dans l’éclairage. De plus, un électricien expérimenté peut également fournir les informations nécessaires pour éclairer correctement la maison. Le professionnel d’éclairage qui fait ce travail depuis des années serait en mesure d’identifier les solutions les plus rentables et de conseiller sur l’entretien nécessaire. 

La lumière dans la cuisine

Dans la cuisine, l’esthétique doit céder la place à la fonctionnalité. Il s’agit d’un véritable environnement de travail. Il faut avoir assez de lumière pour cuisiner, trancher et manger. Il est essentiel de trouver les bonnes sources de lumière pour la plaque de cuisson : elle doit être bien éclairée pour permettre les opérations de nettoyage nécessaires et pour éviter les accidents désagréables. De plus, il s’agit d’un environnement continuellement sollicité par la lumière et le gaz, il est donc bon d’éviter les appareils non protégés qui sont sensibles au contact avec l’eau ou à la condensation. Il est essentiel d’avoir en tête que ce n’est pas seulement la plaque de cuisson qui doit être éclairée, mais aussi les dessus pour des activités complexes, comme couper, tailler ou décorer. De même, la table doit être correctement éclairée sans dépasser la puissance mais en laissant l’espace agréable. Des lumières trop faibles empêcheront les convives de bien se voir.

L’éclairage dans le salon

Il faudrait éviter un système de lumière indirect, surtout si le salon est grand car il y a un risque de diffusion excessive de la lumière. Le salon est l’endroit où l’on passe des moments de détente, il est donc préférable de ne pas choisir des niveaux d’éclairage trop élevés ou trop faibles. La solution idéale pour créer une lumière plus douce est de disposer de plusieurs appliques murales à émission directe et indirecte. Grâce à cette solution, il est possible de  créer un environnement agréable et surtout une atmosphère accueillante. Si le salon est meublé avec des couleurs moyennes, des jeux d’ombre et de lumière pour rompre la monotonie et mieux percevoir les volumes de la pièce sont conseillés.

La lumière dans la salle de bain

La salle de bain est peut-être l’un des environnements les plus difficiles à éclairer. La première règle est de ne pas négliger la disposition du miroir. C’est précisément à cause de cet élément qu’il faut éviter d’installer des dispositifs derrière des personnes qui pourraient créer des ombres gênantes. Il faut plutôt choisir un bon éclairage frontal. Dans ce choix, il faut également prêter attention à la disposition : si elle est trop basse, elle empêche la vision et idem si elle est trop forte. Il faut absolument éviter les lumières colorées dans la salle de bain. En effet, l’éclairage non neutre altère les couleurs, ce qui peut empêcher de se maquiller correctement. Les experts en éclairage recommandent une salle de bain éclairée par des tons de lumière naturelle. De cette façon, en éliminant les lumières chaudes, la pièce sera certainement plus fonctionnelle et aura l’air plus propre.

Comment éclairer la chambre à coucher ?

Le choix de la façon d’éclairer la chambre à coucher est souvent guidé par l’esthétique. C’est un environnement moins fonctionnel que la salle de bain et la cuisine, il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de lumière! Le repos et l’intimité nécessitent une bonne solution combinée. Il est préférable d’insérer différentes sources de lumière : les tables de chevet sur les tables de nuit sont indispensables. Cette solution d’éclairage peut être combinée avec une lampe de table ou un lampadaire. Sa fonction sera d’éclairer un fauteuil de point de lecture, ou une chaise à bascule pour allaiter l’enfant. Pour le lustre, il faudrait quelque chose qui se marie esthétiquement avec le goût de la pièce. La lumière à diffuser sera chaude et distribuée de manière à garantir un éclairage toujours reposant même lorsque le lustre reste allumé.

La lumière du couloir est essentielle

Le couloir est par définition une zone sombre, il s’agit toujours d’un espace entre deux pièces et il y a rarement un point de lumière naturelle. Lorsque l’on choisit l’éclairage d’une zone de transit, il faut tenir compte du sens de cet environnement. S’il s’agit d’un petit espace isolé par rapport aux autres pièces, il suffira de fournir une lumière diffuse. Au contraire, si le hall d’entrée donne sur d’autres pièces avec lesquelles il crée un lien visuel, il est préférable de choisir un éclairage vivant et original, comme des bandes LED ou un objet design original. Un couloir classique comporte des éléments simples, pour donner plus de luminosité à l’espace; mieux vaut choisir ainsi des couleurs claires pour que l’espace paraisse plus grand. De petits projecteurs réglables, placés sur toute la longueur, y parviennent certainement. Pour éviter l’applique murale classique, il est possible de ne pas les encastrer et de les garder en vue.