Construction de maison : comment bien préparer votre projet ?

Construction de maison

Votre décision est enfin prise : vous allez prochainement vous lancer dans un projet de construction de maison ! Vous espérez ainsi habiter d’ici quelques mois le logement de vos rêves. Il vous sera impossible d’atteindre un tel objectif si vous ne préparez pas de façon optimale cet important projet. Heureusement, le texte ci-dessous pourra vous être fort utile. Vous y trouverez le détail des grandes étapes à suivre afin de maximiser vos chances de réussite.

Le choix du terrain

On retrouve beaucoup de similitudes entre le processus d’achat d’une maison neuve et celui d’un logement plus ancien. Tous deux sont, par exemple, concernés par la garantie décennale ou encore l’assurance dommage ouvrage. Il existe également quelques différences importantes. La plus emblématique d’entre elles reste très probablement l’acquisition d’un terrain. Tous les spécialistes vous diront même qu’il s’agit d’une étape fondamentale pour la réussite de votre projet. Vos recherches doivent être le plus minutieuses possibles. Plusieurs paramètres vous seront utiles pour évaluer la qualité d’un terrain. Les plus importants sont :

  • Le sous-sol : seule une étude géotechnique pourra en déterminer la nature avec précision et détecter les éventuels problèmes de stabilité pouvant affecter les fondations de l’habitation
  • La constructibilité : garantit que le terrain soit constructible et préservé des risques naturels ou industriels. Consultez le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de la commune concernée pour en savoir plus
  • L’orientation : cette étude permettra de déterminer les emplacements des ouvertures de la future maison
  • Le degré de pente : trop élevé, la montant de la facture des travaux de terrassement risque d’exploser
  • L’environnement : prenez en considération les services, commerces et écoles à proximité

Vous vous sentez un peu perdu et vous aimeriez un peu d’aide ? N’hésitez surtout pas alors à contacter un chef de projet, plus connu sous le terme de contractant général ou de maître d’œuvre. En plus de vous apporter de précieux conseils et gérer les plannings, il animera aussi les différentes équipes présentes sur votre chantier.

L’élaboration des plans de construction

Vous êtes libre de choisir des plans dans un catalogue de modèle ou bien de partir sur une construction totalement sur mesure. Bien évidemment, cette dernière option nécessitera un investissement financier bien plus important. Elle seule vous garantit toutefois la possibilité de construire enfin la maison de vos rêves ! Le tracé des plans considérera tous les éléments de l’habitation. Les caractéristiques de chaque pièce seront précisément représentées (rangements, ouvertures, etc.), tout comme les aspects extérieurs à l’image de la toiture par exemple.

L’obtention des autorisations administratives

Vous ne serez sans doute pas très surpris de lire que des démarches administratives seront nécessaires pour valider votre dossier. La loi vous impose par exemple d’être en possession d’un permis de construire valide. Attention, obtenir un tel document demande un peu de temps ! Comptez au minimum deux mois, et même quatre si jamais votre terrain se situait dans une zone classée. Pour l’avoir, prenez contact avec la mairie et présentez votre dossier. Ce dernier doit obligatoirement être complet afin d’être considéré comme recevable. Il comportera notamment une attestation de prise en compte de la réglementation thermique 2020 (une des normes environnementales s’appliquant uniquement aux constructions neuves).

Trouver des entrepreneurs de confiance

Même si vous êtes un as du bricolage, vous ne pourrez certainement pas construire seul une maison. Ce genre de chantier fait en effet intervenir de nombreux corps de métier aux compétences multiples et variées. Pour faire diminuer le coût de la construction, sélectionnez avec soin ces professionnels. N’hésitez pas à demander des devis détaillés afin de comparer les différentes propositions qui vous seront faites. Vérifiez également la solidité financière des candidats (pour limiter tout risque de faillite durant votre chantier) et assurez-vous bien que les travaux soient bien couverts par une responsabilité civile professionnelle en cours de validité.

La viabilisation du terrain et le démarrage du chantier

On dit que le terrain est viabilisé dès lors qu’il est connecté aux différents réseaux (électricité, eau, gaz ou encore assainissement). Cette étape exige également une préparation en amont afin d’obtenir toutes les autorisations de travaux nécessaires. Son coût varie en fonction des caractéristiques locales et de la difficulté d’intervention. Avant que votre chantier ne puisse réellement démarrer, vous aurez une dernière marche à franchir. Il vous reste en effet à obtenir, auprès de la mairie concernée, une déclaration d’ouverture de chantier (DOC). Vous avez également la possibilité de la demander en ligne grâce à un site gouvernemental dédié.

L’apprentissage dans le BTP, c’est quoi ?
Comment financer les travaux de construction de sa maison ?