Optimiser la gestion de parc immobilier d’entreprise

installation de chaudièreI
Confiez votre installation de chaudière à un professionnel qualifié
août 5, 2020
PMR
Y-a-t-il des normes pour l’aménagement intérieur pour les personnes à mobilité réduite ?
août 28, 2020
parc immobilier

Vous possédez des actifs immobiliers et vous souhaitez en optimiser la gestion ? Pourquoi ne vous adressez-vous pas à un expert ? Avez-vous déjà entendu parler du property management ? Si tel n’était pas votre cas, ne paniquez pas pour autant ! Vous trouverez, en effet, dans le texte ci-dessous de nombreuses informations sur ce sujet, à commencer par la définition du property management.

De quoi s’agit-il ?

Le Property Management par définition désigne les actions visant à optimiser la gestion d’un ou plusieurs biens immobiliers (immeubles, logements collectifs, espaces commerciaux et bureaux). Cette dernière couvre de très larges domaines comme l’administratif, la partie fiscale, la recherche des locataires, la rédaction des baux ou encore l’entretien des bâtiments et des parties communes. Vous aurez d’ores et déjà compris que le poste de Property manager nécessite forcément des connaissances et compétences très larges.

Il ne faut pas sous-estimer non plus les qualités humaines du manager. En effet, celui-ci doit disposer de grandes capacités d’écoute et de communication, essentielles pour un property management immobilier efficace. Il s’adresse bien évidemment au propriétaire du bien immobilier (désigné parfois sous le terme de mandant) mais aussi aux locataires. Il veille également aux bonnes relations avec des partenaires tels que le syndic de copropriété ou les entreprises de travaux et d’entretien. Le Property Manager a de plus l’obligation contractuelle d’alimenter, aussi souvent que possible, des tableaux de bord et des statistiques permettant au mandant de suivre l’activité. Il est donc fortement recommandé de maîtriser les outils bureautiques ainsi que les principaux logiciels utilisés dans le domaine de l’immobilier. Enfin, grâce à ses vastes connaissances, le Property Manager pourra assurer un service de conseil au propriétaire. Il se trouve en effet en capacité de définir une stratégie d’optimisation à moyen et long terme (au delà de vingt ans).

Vous aimeriez approfondir vos connaissances sur ce thème ? Rendez-vous dans ce cas sur le site solutions-entreprise.nexity.fr ! Vous y découvrirez tout ce qu’il est essentiel de connaître sur cette activité et accéderez dans le même temps à une multitude de property management services.

Quelles sont les missions du property manager ?

Le property management en entreprise regroupe plusieurs types de mission qui sont habituellement assurés par plusieurs professionnels. Le manager se doit pourtant de disposer de toutes ces compétences. Parmi les domaines sur lesquels il peut être amené à intervenir, on retrouve notamment la gestion administrative. Il faudra suivre l’encaissement des loyers, gérer les relances, rédiger les baux, démarcher les locataires, prendre en charge les relations avec les assureurs en cas de sinistre, effectuer les déclarations fiscales ou encore arrêter les comptes en fin d’exercice. Comme vous vous en doutez déjà, les journées d’un property manager sont souvent très chargées !

Si la gestion administrative, par sa complexité et le nombre impressionnant des tâches à réaliser, réclame beaucoup de temps, il ne faudrait pas sous-estimer non plus l’importance des domaines juridique et technique. Il est, par exemple, important de rédiger un règlement intérieur valable dans le bien ou de réviser régulièrement le montant des loyers afin de s’adapter aux évolutions du marché locatif local. Si un tel poste vous intéresse, vous constaterez également que la gestion technique se montre, elle aussi, très chronophage. Il faudra ainsi vous assurer du bon respect des réglementations et des normes en vigueur (toujours en constante évolution), suivre les travaux en cours et mettre en place une politique d’entretien et de maintenance des locaux.

Valoriser un patrimoine

La gestion au quotidien du bien reste assurément la majeure partie de la mission confiée à un property manager. Toutefois, le conseil et la valorisation du patrimoine font également partie de ces compétences. Le mandant aurait probablement tord de ne pas profiter d’un tel service ! Fort de son analyse et ses connaissances, le manager va ainsi soumettre régulièrement des propositions au propriétaire. Bien entendu, celui-ci reste totalement libre de suivre les conseils donnés ou pas !

Dans la grande partie des cas, les travaux proposés viseront à remettre en état, à améliorer ou à agrandir les surfaces destinées à être louées. Ces améliorations se traduiront ensuite par des loyers un peu plus élevés. Des stratégies un peu plus complexes peuvent également être proposées à l’image de la cession du bien pour réinvestir ensuite dans un autre logement à plus fort potentiel. Le property manager se doit également de suivre les tendances actuelles de son secteur d’activité. Il devra ainsi sensibiliser le propriétaire aux enjeux qui vont prochainement impacter son investissement à l’image de la performance énergétique et du développement durable appliqué au secteur de la construction.

Représenter le propriétaire

Grâce au mandat qui lui est confié, le manager représente le propriétaire dans de très nombreuses occasions. Pour ce dernier, ce fonctionnement permet une communication plus simple et souvent mieux maîtrisée. En effet, on a parfois du mal à s’imaginer le nombre d’interlocuteurs différents dans le cadre de la gestion d’un bien immobilier.

Tout débute avec le futur locataire, qu’il convient de sélectionner et de rencontrer afin de s’assurer de son choix (et du bon versement des loyers). Ensuite, il faut savoir échanger avec les occupants des lieux durant les réunions et assemblées générales. La gestion technique des locaux impliquera bien souvent l’intervention de sociétés extérieures. Aussi, pour optimiser les coûts, le property manager va devoir les démarcher et les mettre en concurrence. Après cela, il lui faudra suivre l’évolution des travaux depuis la mise en place du chantier jusqu’à la livraison finale. N’oubliez pas non plus des circonstances plus exceptionnelles comme la survenue d’un sinistre ou la naissance d’un conflit avec une entreprise sous-traitante. Ces deux cas nécessitent du temps pour être correctement traités. Enfin, l’alimentation des tableaux de bord statistiques et la conduite de fréquents audits impliquent de nombreuses heures de travail.