Assurance décennale : opter pour l’offre la plus adaptée à vos besoins

Vous êtes un artisan du bâtiment qui désire se lancer à son propre compte ? Vous êtes un professionnel qui souhaite reconduire la souscription à son assurance ? Connaissez-vous bien l’assurance décennale ? Cette dernière a été rendue obligatoire depuis 1978. Elle concerne tous les professionnels du bâtiment et de la construction. Elle vous couvre en cas de dommages après la livraison des travaux. Avant de souscrire à un contrat en particulier, il est important de l’étudier en détail. Cela vous permet de trouver la formule qui correspond parfaitement à vos besoins.

Vers quel assureur se tourner pour souscrire à une assurance décennale ?

Pour exercer légalement votre métier d’artisan ou de professionnel du BTP, la souscription à une assurance décennale est obligatoire. Elle fait partie des assurances les plus onéreuses du marché. La raison est que les montants à couvrir sont très élevés, tandis que le taux de sinistralité est en hausse. C’est pourquoi son choix mérite une grande attention.

Trois catégories de compagnies proposent cette assurance :

  • Les assureurs spécialisés : ils proposent des contrats destinés exclusivement aux professionnels du bâtiment.
  • Les assureurs grand public : il s’agit de grands groupes qui diversifient leur offre à destination des professionnels.
  • Les compagnies d’assurance mutuelle.

À noter qu’il existe des assureurs indépendants qui sont moins connus du public. Ce sont généralement de jeunes startups proposant des offres entièrement digitalisées.

Les conseils pour choisir son assurance décennale

Engager sa responsabilité pendant dix ans sur un ouvrage représente un réel engagement. Pour cela, il faut un contrat d’assurance construction solide. Afin de trouver celui qui correspond à ses besoins et son budget, il est possible de s’appuyer sur les conseils suivants.

Étudier les garanties offertes

Le contrat idéal est celui qui offre à la fois une garantie décennale et responsabilité civile professionnelle. Cela permet d’optimiser le nombre de garanties et de couvrir entièrement les dommages à l’ouvrage.

Déclarer correctement ses activités

Au moment de la souscription, il est important de déclarer l’ensemble de ses activités. Omettre un détail important risque d’exposer l’intéressé à une déchéance de garantie par l’assureur.

Définir clairement ses besoins

L’assureur évalue la prime en fonction du chiffre d’affaires prévisionnel de l’intéressé. Une sous-évaluation entraine une régularisation indexée à l’échéance du contrat. À l’inverse, une surévaluation implique le paiement de primes plus élevées.

Faire confiance à un assureur fiable

Avec la multitude d’acteurs présents sur le marché, vous pourriez être tenté par un organisme moins connu qui propose un tarif attractif. Avant de choisir un établissement en particulier, n’hésitez pas à effectuer une enquête pour évaluer sa fiabilité. Entre autres, vous pouvez vérifier les retours clients sur les plateformes d’avis.

L’aide d’un courtier facilite également ce choix. Cet expert maîtrise déjà le sujet et dresse une liste des assureurs les plus compétents pour vous.

Le prix d’une assurance décennale

Le secteur de l’assurance a subi de plein fouet les effets de la crise sanitaire. Par conséquent, les organismes proposaient déjà une hausse des tarifs en 2021. Cette tendance se poursuit en 2022 avec une hausse qui se situe entre 2 et 10 %. Dans le cas de l’assurance décennale, l’impact sur la prime à verser est estimé à 20 %.

Les entrepreneurs et les artisans doivent anticiper une hausse en 2023 afin de préserver leur trésorerie. Par ailleurs, si vous vous lancez dans l’entrepreneuriat, vous devez bien étudier les offres avant de choisir.

Sachez que le prix d’une assurance décennale dépend de plusieurs paramètres :

  • la forme juridique de l’entreprise ;
  • la taille et le chiffre d’affaires prévisionnel ou réel ;
  • l’expérience du professionnel dans son domaine ;
  • la nature de son activité : un architecte n’aura pas le même tarif qu’un couvreur par exemple ;
  • l’emplacement géographique de l’entreprise.
Quelle serrure pour sa maison ?
Construire une maison écologique : 4 conseils à prendre en compte