Les moisissures dans la chambre à coucher : quels sont les causes et les remèdes ?

Projet de plomberie : ce qu’il faut savoir
juillet 9, 2020
Maison préfabriquée, en kit et clé en main, les différences entre les maisons préfabriquées sont importantes
juillet 9, 2020

Les taches de moisissure ne sont pas une bonne chose et sont un signe évident que l’humidité dans votre chambre est trop élevée. La chambre est un lieu de repos et de détente. Les moisissures nuisibles dans la chambre sont plus susceptibles d’être un invité indésirable, qui semble se frayer un chemin obstinément à travers les murs et réapparaît souvent même après plusieurs essuyages.

Moisissures dans la chambre : les causes

Si les moisissures continuent à réapparaître dans votre chambre, vous devez absolument en rechercher la cause. Il n’est pas toujours évident de savoir immédiatement pourquoi la moisissure se répand sur le mur ou pourquoi vos murs sont humides. Les causes de moisissure peuvent être de nature structurelle ou sont auto-infligées.

Les sources de danger pour les moisissures, nouvelles ou récurrentes, sont partout, qu’il s’agisse de bâtiments anciens ou nouveaux.

– Trop de plantes

En soi, les plantes dans une chambre ne sont pas nuisibles à votre santé et à la qualité de votre sommeil. Au contraire : si l’air de la pièce est plutôt sec, les plantes de la chambre peuvent même améliorer le climat intérieur, car elles libèrent beaucoup d’humidité dans l’environnement via la surface de leurs feuilles. Les personnes souffrant d’allergies en particulier en bénéficient. Si votre chambre a tendance à être plutôt humide, trop de plantes peuvent y augmenter l’humidité ce qui est une source inattendue de moisissures. 

– Défaut de ventilation dans la chambre à coucher

Les jours d’été, l’air extérieur est chaud et très humide. Si l’air chaud et humide s’écoule dans l’appartement qui est alors plus froid, l’humidité ne peut pas être absorbée par l’air ambiant plus froid et se dépose sur les murs. Si vous n’ouvrez pas la fenêtre en hiver, le linteau de la fenêtre se refroidit et de la condensation se forme. Il est donc nécessaire de ventiler la chambre même en hiver.

– Le séchage du linge dans la chambre

Le linge humide filé peut libérer entre 1,0 et 1,5 litre d’eau dans l’environnement. Si il est particulièrement mouillé, cela peut atteindre les 2 à 3 litres. Une grande partie de l’humidité est absorbée par l’air ambiant. Cependant, une fois que l’air a atteint à nouveau son point de saturation, l’humidité restante se dépose sur les murs et les fenêtres sous forme de condensation.

3 méthodes pour combattre la moisissure dans la chambre

Les taches de moisissure vert foncé se sont déjà étendues aux quatre coins de la chambre ? Il y a trois façons de se débarrasser à long terme des moisissures dans votre chambre à coucher.

1. Remèdes maison : peroxyde d’hydrogène, éthanol (alcool méthylique) et alcool isopropylique

Tout le monde a probablement un ou deux remèdes maison pour les moisissures dans son placard sans le savoir. Un agent classique est, par exemple, le peroxyde d’hydrogène, une solution à trois pour cent d’hydrogène et d’oxygène. Il est souvent utilisé pour blanchir, désinfecter ou éliminer les odeurs. Et aussi pour lutter contre la moisissure.

Les moisissures peuvent également être éliminées avec de l’éthanol ou de l’alcool isopropylique. L’alcool assèche les surfaces et prive la moisissure de sa base de vie.

2. Remèdes chimiques contre la moisissure dans la chambre 

Si les remèdes ménagers ne suffisent pas, il faut des caramels chimiques. Avec des sprays et des solutions odorantes comme l’hypochlorite de sodium, le chlorure de benzalkonium ou le chlorure de didécyldiméthylammonium, qui sentent le chlore, vous pouvez éliminer les moisissures dans la chambre à long terme.

3. Élimination mécanique des moisissures

Cette méthode vous permet d’éliminer les moisissures dans la chambre de manière superficielle dans un premier temps. Il est nécessaire de fixer la moisissure avec de la colle en spray ou de la laque pour cheveux avant de frotter la surface avec une brosse et d’étaler davantage les spores de la moisissure.

7 conseils pour dire adieu aux moisissures

Si vous suivez quelques règles simples, vous pouvez facilement éviter le problème des moisissures dans votre chambre. L’humidité dans la chambre et la chaleur sont le terreau optimal pour la moisissure, qu’il faut combattre.

1. Une bonne ventilation empêche la moisissure de se développer dans la chambre

En changeant régulièrement l’air, vous empêchez l’humidité de monter trop haut et l’excès d’humidité de se déposer sur les murs de votre chambre sous forme de condensation, créant ainsi un terrain propice à la moisissure. Il faut donc ouvrir largement les fenêtres et les ventiler souvent deux ou trois fois par jour pour réduire l’humidité. Pendant la saison froide, vous ne devez ventiler que brièvement pour éviter que les murs, les plafonds et les sols ne refroidissent et ne chauffent pour rien. En été, ne ventiler que tard dans la soirée ou la nuit, car l’air extérieur est alors refroidi et transporte moins d’humidité qui peut pénétrer dans votre chambre.

2. Chauffer correctement pour prévenir les moisissures

Il est utile de chauffer la chambre et toutes les autres pièces séparément et individuellement selon les besoins. N’essayez pas de chauffer toutes les autres pièces avec un seul appareil de chauffage fonctionnant au niveau cinq. L’air chaud et humide de la pièce chauffée est distribué dans les pièces plus froides, l’humidité se dépose sur les murs frais et il y a un risque de développement de moisissures. La température optimale pour cela se situe entre 16 et 18 degrés dans la chambre pour dormir. Ainsi, vos radiateurs ne doivent pas être utilisés au maximum. Si vous baissez la température moyenne d’une pièce d’un degré, vous pouvez même faire des économies.

3. Appliquer une isolation intérieure contre l’humidité

Une méthode un peu plus élaborée pour éviter la moisissure dans la chambre est l’isolation intérieure. Ce procédé est idéal si vous vivez dans une vieille maison dont les murs extérieurs sont mal isolés ou si la maison est un bâtiment classé et ne doit pas être isolé de l’extérieur. L’isolation intérieure est scellée avec un film pare-vapeur. Il bloque l’humidité venant de l’extérieur et permet à l’humidité de se diffuser de la pièce vers l’extérieur. Vous pouvez ainsi prévenir les moisissures à long terme. Une condition à l’installation d’une isolation intérieure est toutefois que les murs humides soient complètement asséchés au préalable.

4. Installer un déshumidificateur dans votre chambre

Si l’humidité de votre chambre est en permanence trop élevée, vous pouvez installer un déshumidificateur pour éviter la formation de moisissures. Pour la chambre, les déshumidificateurs silencieux ou peu bruyants sont idéaux pour que vous puissiez dormir la nuit sans bruit gênant. Pour les petites chambres, les déshumidificateurs avec remplissage de granulés conviennent, pour les grandes pièces, optez pour des appareils alimentés à l’électricité.

5. Installer des bols avec du sel

Vous pouvez aussi simplement construire vous-même un déshumidificateur pour la chambre en installant quelques bols et en les remplissant à moitié de sel. Les sels ont des propriétés hygroscopiques et, comme les déshumidificateurs à granulés, ils absorbent l’humidité et la restituent si nécessaire. Le problème de moisissure est donc minimisé.

6. Peindre les murs avec de la peinture au silicate

La peinture au silicate présente un net avantage par rapport à la peinture murale normale : elle est minérale et donc également basique. Les moisissures aiment les environnements acides, alors que les environnements alcalins sont mortels pour la moisissure. En outre, les peintures au silicate sont ouvertes à la diffusion et peuvent absorber et libérer de l’humidité selon les besoins. Avant de peindre avec la peinture anti-moisissure, vous devez éliminer soigneusement toute moisissure existante, sinon elle ne pourra pas fonctionner.

7. Mesurer régulièrement l’humidité

Avec un hygromètre, vous pouvez mesurer l’humidité dans votre chambre et ainsi déterminer si votre chambre est trop humide et s’il y a un risque de moisissure. Vous pouvez acheter des hygromètres à partir de dix euros dans différents magasins de bricolage ou en ligne.

Si vous suivez ces quelques conseils, un climat intérieur sain peut être créé dans votre chambre et vous n’aurez plus de problèmes de moisissures !