Zoom sur la thermographie et l’humidité

Réduire l’humidité de la maison : comment ?
novembre 5, 2020
Des plaques de silicate de calcium faciles à assembler !
novembre 5, 2020

Un mur humide est un véritable fléau pour un logement. Les raisons d’une infiltration d’eau sont multiples. En effet, une fuite d’eau dans les murs peut ne pas être visible à l’œil nu. Cela varie suivant le volume d’eau absorbé par le mur. Pour découvrir qu’un mur est humide, les professionnels mettent en place des techniques de diagnostic et de détection appropriées. Découvrez comment ils œuvrent et contactez-les à votre tour en cas d’infiltration d’eau dans un de vos murs.

L’inspection hydrique et thermographique

Les conséquences des infiltrations d’eau dans un mur peuvent être néfastes. Il ne convient donc pas de le négliger. Si vous constatez une tache d’humidité sur l’un de vos murs ou si vous voyez votre peinture s’effriter, agissez immédiatement. De l’eau s’infiltre dans votre mur. Visible à l’œil, le problème est déjà très conséquent. Sinon, si vous ne voyez rien, il importe toujours de contacter un professionnel pour un diagnostic de votre mur. Il constitue le seul professionnel capable de détecter un mur humide par le biais des méthodes de haute technologie. Ainsi, parmi les méthodes courantes s’affiche l’inspection thermographique. Il s’agit d’une technique assurant une détection non destructive. Elle est utilisée par les professionnels pour différencier une humidité d’une infiltration. La thermographie  met en relief l’utilisation d’une caméra thermique sur le mur suspecté d’être humide. Par une onde infrarouge, la recherche sera plus facile. Elle est idéale pour trouver les sources et les traces qui sont invisibles à l’œil nu.

L’inspection vidéo, le gaz traceur et la technique de l’aquaphone

Outre la technique de la thermographie, les professionnels utilisent l’inspection vidéo pour identifier un mur humide. Pour ce faire, ils inspectent les intérieurs des canalisations. C’est une méthode à la pointe de la technologie qui promet un résultat précis et rapide. Ainsi donc, une caméra est à intégrer dans les tuyauteries pour rechercher la fuite. Il s’agit d’une technique de détection permettant de trouver les fissures qui peuvent être l’origine de l’humidité dans les murs. Puis, les professionnels se servent d’autres techniques pour rendre le repérage facile. Le gaz traceur convient pour les petites fuites. Il aide grandement à localiser avec précision la source de la fuite induisant l’humidité de votre mur. À cela s’ajoute la corrélation acoustique qui se base particulièrement sur le son. Experts dans la détection de mur humide, les professionnels utilisent un aquaphone. C’est un appareil dédié pour trouver une quelconque fuite. Il est parfait pour que votre mur humide soit sauvé à temps. Pour bénéficier donc d’une recherche rapide et concluante, il est préférable de faire appel à des techniciens spécialisés.

Des conseils pratiques pour un traitement d’humidité dans votre maison

Enfin, vous pouvez vous-même traiter un mur humide par des astuces faciles et simples. Cela vous permettra d’économiser un peu et d’éviter les problèmes d’humidité de mur voire de la maison entière. Alors, la première astuce est de favoriser une meilleure aération dans la maison. Ensuite, il est également envisageable d’employer des peintures anti-humidité. Pourtant, il faut d’abord savoir la cause de l’humidité avant de procéder à son application. Vous pouvez aussi acheter un déshumidificateur. Il peut être placé dans toutes les pièces d’une maison, surtout dans la salle de bain pour réduire l’humidité à l’intérieur. Cet appareil est disponible sur le marché et peut être acquis à petit prix. Si face à toutes ces pratiques, vous constatez encore de l’humidité dans vos murs, que faire ? C’est simple, il est temps de faire appel à un professionnel de thermographie. Ce dernier utilisera une des techniques citées en haut pour résoudre votre problème d’humidité.