4 étapes pour raccorder sa maison neuve à l’électricité

la pompe à chaleur
Investir dans une pompe à chaleur air eau : l’essentiel à savoir
décembre 3, 2021
matériel de chantier
Faut-il louer ou acheter son matériel de chantier ?
janvier 18, 2022
électricité

Il est quasi indispensable de disposer de l’énergie électrique dans sa nouvelle maison. Ceci passe indubitablement par le raccordement au réseau électrique. Comme vous pouvez vous en douter, cette étape essentielle exige le respect d’une certaine démarche.

1. Formulation d’une demande adressée à un fournisseur d’électricité

Avant toute chose, il peut être utile de recourir à un comparateur d’électricité pour entrevoir les coûts potentiels des offres disponibles. Il existe essentiellement deux groupes de fournisseurs d’énergie électrique en France : d’une part Enedis et d’autre part les autres fournisseurs privés. À elle seule, la société Enedis (filiale du groupe EDF) gère 95 % du réseau de distribution sur tout le territoire français. Les autres fournisseurs agissent à des niveaux beaucoup plus circoncis. Il vous revient alors de comparer les différentes offres et de faire un choix adapté à votre situation. Une fois que votre choix est fait, vous devez entrer en contact avec le fournisseur.

Par la suite, il vous faut adresser une demande de raccordement au gestionnaire du réseau électrique (la plupart du temps Enedis). Il est possible de faire sa demande directement en ligne. Vous devez vous attendre à fournir des renseignements précis liés à votre demande. Photos, documents administratifs et même lettre d’engagement sont nécessaires pour le bon déroulement de cette étape.

2. Réception de la proposition de raccordement et démarrage des travaux

Après avoir reçu votre demande de raccordement, votre fournisseur d’électricité étudie la faisabilité de votre projet. S’il le juge réalisable, alors il va certainement vous faire parvenir une proposition de raccordement. Celle-ci est généralement accompagnée d’un devis. Il vous suffit de signer ce devis et de le lui renvoyer, pour marquer votre acceptation. Naturellement, vous devez verser l’acompte stipulé dans le devis signé. Ce n’est qu’après réception de ladite somme que les travaux peuvent commencer. Ceux-ci durent souvent entre 2 et 6 mois. Leur durée dépend surtout de la nécessité ou non d’effectuer une extension du réseau électrique. En ce qui concerne leur coût, il faut dire qu’il varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment la situation géographique et la puissance de raccordement nécessaire.

Si votre nouvelle maison se situe dans une petite agglomération, ou dans une commune rurale, le prix va certainement être différent de celui payé par quelqu’un dans une métropole. Il est important de souligner que lesdits travaux doivent être réalisés par des techniciens agréés. En tant que propriétaire, n’oubliez pas de penser à faire faire des travaux comme la pose d’un fourreau sur votre espace.

3. Présentation de l’attestation de conformité et mise en service de l’électricité

À la fin de l’exécution des travaux, on peut passer à la phase de mise en service de l’électricité. Mais avant, il vous faut présenter le certificat de conformité de l’installation électrique, au technicien envoyé pour effectuer la mise en service. Sans cette attestation, vous n’allez pas pouvoir signer le contrat d’électricité. Pour l’obtenir, vous devez vous rapprocher du comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (Consuel). Ce dernier se charge de valider (ou non) la conformité de votre installation électrique avec les normes en vigueur. Par la même occasion, elle atteste que ladite installation ne fait courir aucun risque ni à vous ni à autrui. En fonction de l’usage que vous envisagez pour l’énergie électrique produite, vous devez recourir au formulaire de l’un des quatre types de Consuel. Ceux-ci diffèrent de par la couleur de leurs formulaires :

  • la couleur bleue s’adresse aux installations qui produisent de l’énergie électrique, sans l’emmagasiner ;
  • la couleur jaune concerne les installations électriques qui ont un usage domestique ;
  • la couleur verte est pour les installations qui ne sont pas destinées à un usage domestique ;
  • la couleur violette s’adresse aux installations qui stockent l’énergie produite.

4. Souscription à un contrat d’électricité

Il est indispensable de souscrire à un contrat d’électricité, pour commencer à profiter de l’énergie électrique. Pour cela, vous pouvez demander l’avis d’un spécialiste afin de bénéficier des meilleures offres proposées par votre gestionnaire de réseau. Dès lors que vous avez fait votre choix, il ne vous reste qu’à patienter qu’un électricien passe pour procéder à l’installation du compteur électrique. Généralement, il est conseillé de profiter de la période d’exécution des différents travaux pour lancer les procédures d’obtention des documents administratifs. En effet, il peut arriver que la délivrance de certains parmi eux prenne un temps considérable.

Vous pouvez donc anticiper ces diverses situations et entamer les démarches tout juste après avoir obtenu votre permis de construire. Cela vous permet d’être sûr de disposer de l’électricité au moment de votre emménagement. D’un autre côté, vous avez également la possibilité de faire la demande pour un branchement électrique temporaire. Celle-ci doit être formulée à l’endroit de votre gestionnaire de réseau électrique. Un tel branchement permet d’avoir de l’électricité pendant les travaux de construction de votre logement.