Produits d’élévation : choisir des articles de qualité conformes aux normes en vigueur

Produits d'élévation

Nombreux sont les produits destinés aux interventions en hauteur dont l’échafaudage est un incontournable. Le bon choix pour ces articles dépend principalement de la sécurité des usagers ainsi que des normes inhérentes à leur manipulation. Si le critère relatif aux matériaux importe, il ne faut pas oublier qu’il faut qu’ils se choisissent selon leur usage.

Pratique

Un échafaudage est un dispositif utilisé par des artisans en bâtiment afin d’accéder à certaines hauteurs et niveau de la structure. Disposant d’échelles aux extrémités gauches et droites servant de protection contre toute chute, il est particulièrement utilisé en extérieur. Afin de pouvoir supporter des poids assez lourds, il peut être en acier galvanisé. Qu’il soit conçu avec cette matière ou en aluminium, ces 2 matériaux présentent une protection anticorrosion bien que faible pour ce dernier. En revanche, celui-ci a l’atout d’être léger qui est très utile pour de nombreux déplacements lors d’une même réparation ou d’une même construction. En même temps, il faut reconnaître que pour les travaux qui nécessitent un plan de travail qui dispose d’un angle moins de 60° et avec une limitation de chute moins de 5m, l’échafaudage n’est pas encore obligatoire. Toutefois le garde-corps doit-être résistant et durable comme l’acier, le polyéthylène, le polypropylène ou l’aluminium entre autres matières robustes. Par rapport à cette faible oxydation, il est intéressant d’opter pour les rampes alu, lesquelles sont utiles en surélévation des charges lourdes. En tout cas, quel que soit le matériel nécessaire aux tâches en hauteur, www.genries.com propose des solutions multifonctionnelles et à la fois robustes selon les normes en vigueur.

Fiable

Que ce soit échafaudage ou escabeau, il est fiable dans le sens où il permet une utilisation optimale. Pour le premier, il faut que sa hauteur puisse assister un homme aux bras levés alors que le second ait équipé de sabots antidérapants. Par rapport à la longueur et la largeur de l’échafaudage, tant qu’il peut assurer les interventions, il convient aux tâches mais pour qu’il soit adapté au transport et au stockage, il est mieux de le choisir à une longueur inférieure à 2m. Toujours dans le domaine professionnel, le bon choix d’escabeau serait mieux avec des sangles de sécurité et de protections d’articulations. Quant aux marchepieds, ces types de petit escabeau, il faut opter selon l’usage. Ils se déclinent en effet en ceux pour le bricolage, pour l’univers professionnel, voire professionnel industriel. Ceux qui appartiennent à ces derniers sont utilisés de façon intensive, alors ils sont équipés d’accessoires destinés au confort lors de leur utilisation répétitive. Explicitement, un marchepied dédié à un usage fréquent signifie celui léger et sûrement résistant. Il est plus conseillé d’opter pour les modèles aux marches antidérapantes ou muni d’une sécurité spécial anti-dépliage.

Normes de sécurité

Tous ces dispositifs ont effectivement fait l’objet des essais de résistance afin d’avoir leurs normes de sécurité. Les échafaudages sont régis selon ses niveaux dont 1 requiert la conformité au décret 2004-924. Pour le niveau 2, les textes normatifs français sont relatifs à la norme de fabrication suivant le décret 2004-924. Le niveau 3 se porte ainsi sur la garantie optimale de sécurité et de qualité toujours dans ce même décret. En outre, il faut se référer aux normes NF EN 12810 ainsi que 12811 pour ceux fixes tandis qu’à la NF EN 1004 pour ceux roulants. Quant aux rampes de chargement, elles sont conformes à la norme DIN EN ISO9001. Ainsi les marchepieds sont régis par la norme EN131 comme les escabeaux. Il faut juste faire le point sur ces normes, lesquelles sont au fait des documents qui informent en détail les exigences d’un cahier des charges. Celui-ci précise et spécifie les caractéristiques de ces articles en vue d’assurer un certain niveau d’efficacité, de qualité et de sécurité. Voilà pourquoi la présence de l’ISO qui atteste l’aptitude des constructeurs à répondre aux exigences liées à l’utilisation de ces rampes en matière de qualité.